Relie tes ratures !

Ce ne sont pas quelques lignes de plus sur nos peaux tannées que je veux inscrire, aucun tatouage, aucun code facile, mais des caresses au scalpel, des mots incisifs, des images volées à nos existences possibles, je veux dire que la vie est une poésie sauvage et griffée où émerge parfois le sourire du rêve, une baffe qui aurait de la gueule, un spasme jouissif, essorer des distorsions dans nos machines à lover, faire l’humour pour avorter, donner sens à d’autres naissances, donne-moi cette sagaie que je crève la feuille, et ton ouïe, et ton huis, ouvre-moi ta porte mon ami, mon blues est une quête.
Stacks Image 132

Lire

Stacks Image 159

Relie tes ratures !

Ce ne sont pas quelques lignes de plus sur nos peaux tannées que je veux inscrire, aucun tatouage, aucun code facile, mais des caresses au scalpel, des mots incisifs, des images volées à nos existences possibles, je veux dire que la vie est une poésie sauvage et griffée où émerge parfois le sourire du rêve, une baffe qui aurait de la gueule, un spasme jouissif, essorer des distorsions dans nos machines à lover, faire l’humour pour avorter, donner sens à d’autres naissances, donne-moi cette sagaie que je crève la feuille, et ton ouïe, et ton huis, ouvre-moi ta porte mon ami, mon blues est une quête.